You need to enable your cookies to buy on this website.

Connexion
Inscription

Actualités

Quand environnement, bois et technologie se rencontrent

La Georgia Institute of Technology est maintenant dotée d’un nouveau bâtiment d’envergure mettant en scène différentes solutions durables : le Kendeda Building for Innovative Sustainable Design. Il vient d’ailleurs de recevoir la certification du Living Building Challenge, une des plus rigoureuses au monde dans le domaine. Portrait d’un projet qui fera certainement école au sud de la frontière et ailleurs.

Favoriser les matériaux écologiques

Le bois est partout où on pose les yeux dans ce bâtiment de 4 366 m2. Les architectes ont privilégié ce matériau structural en raison de sa plus faible empreinte carbone comparativement à l’acier et au béton. Des colonnes en bois lamellé-collé supportent un platelage en panneaux de bois lamellé-cloué préfabriqués fait à partir de bois récupéré d’anciens plateaux de cinéma de l’État. Dans les sections demandant de grandes portées, des tirants d’acier ont également été utilisés. Toute la mécanique et la structure sont laissées apparentes afin que les systèmes utilisés puissent être enseignés aux étudiants.

En plus d’être utilisé en structure, le bois est également le principal matériau utilisé pour le mobilier. Les escaliers de l’atrium, par exemple, sont faits à partir de chutes de bois alors que les bancs et les comptoirs sont réalisés à partir d’arbres tombés lors de tempêtes.

Le bois trouve aussi écho à l’extérieur, où un revêtement en bois d’accoya rencontre le métal, le verre ainsi que de la maçonnerie recyclée.

Bâtiment net zéro

Une autre particularité du bâtiment est qu’il a été pensé de sorte à générer plus d’énergie qu’il en consomme, à hauteur de 225 % selon ses concepteurs. Dès l’extérieur, impossible de manquer son immense canopée blanche qui le surplombe. Au total, 900 panneaux photovoltaïques recouvrent la toiture. Une section de l’édifice comprend également un jardin sur toit avec des ruches.

Même l’eau de pluie est récupérée puis traitée avant d’être utilisée dans les éviers, les douches et les fontaines à eaux, et les toilettes à compost évitent de recourir à l’eau potable. L’eau grise est de nouveau traitée avant d’être rejetée dans une zone humide créée à l’extérieur de l’édifice alors que les excréments sont transformés en fertilisant. Les architectes soutiennent que le bâtiment génère d’ailleurs 15 fois plus d’eau potable qu’il n’en consomme.

Le Kendeda Building est le 28e bâtiment au monde à recevoir la certification Living Building Challenge et le premier dans l’État de la Georgie.

  • Équipe de projet

    Architecte : Miller Hull Partnership et Lord Aeck Sargent

    Ingénieur civil : Long Engineering

    Ingénieur mécanique et électrique : PAE et Newcomb & Boyd

    Entrepreneur : Skanska USA