You need to enable your cookies to buy on this website.

Connexion
Inscription

Murs préfabriqués

Murs préfabriqués

Les murs préfabriqués à ossature légère en bois sont produits en sections correspondant à la hauteur totale de l’étage qu’ils composent et dont la longueur peut atteindre jusqu’à 12,2 m (40 pi) lorsque la hauteur du mur ne dépasse pas 3,6 m (12 pi). Ces murs possèdent déjà toutes les ouvertures de dimensions adéquates pour accueillir les portes et les fenêtres. Les sections de murs préfabriqués sont habituellement constituées au minimum des éléments structuraux, c’est-à-dire les montants en bois (colombages), les lisses et sablières et les panneaux structuraux, ainsi que du pare-air et du lattage extérieur. Les murs préfabriqués sont donc déjà prêts à recevoir les matériaux de finition extérieure lorsqu’ils arrivent au chantier. Il est également possible d’inclure l’isolant, le pare-vapeur et le lattage intérieur au moment de la production. Dans ce cas, la finition intérieure est également prête à être installée.

Les murs préfabriqués à ossature légère en bois assurent aussi la double fonction de murs porteurs et d’enveloppe du bâtiment, ce qui n’est pas le cas dans les systèmes de construction à poutres et poteaux , où il faut compléter l’enveloppe du bâtiment en ajoutant des murs non porteurs après l’installation des éléments structuraux.

  • Murs à ossature (stud wall)
  • Murs de refend (shear wall)
  • Murs de grande hauteur

 

Murs à ossature (stud walls)

Le mur à ossature courant, aussi connu sous son nom anglais stud wall, est utilisé depuis des décennies dans la construction en Amérique du Nord. Il est constitué de bois de construction en 2×4 (38×89 mm) ou 2×6 (38×140 mm) classifié « Stud » par la National Lumber Grading Authority (NLGA). Les montants verticaux placés à des espacements n’excédant pas 610 mm (24 po) s’appuient sur une lisse basse et sont surmontés d’une sablière double. Les murs porteurs faits en 2×6 (38 x 140 mm) peuvent atteindre jusqu’à 3,6 m (12 pi) et plus de hauteur. Un revêtement intermédiaire est posé à l’extérieur pour assurer la rigidité de la structure alors que le côté intérieur peut recevoir un lattage horizontal qui sert de fond de clouage aux panneaux de gypse. Les murs extérieurs faits de montants peuvent généralement supporter le poids de trois planchers et d’un toit. Des murs plus hauts pouvant atteindre 4,8 m (16 pi) peuvent aussi être conçus avec des sections en 2×8 et 2×10 classifiées « no 2 ou meilleur » par la NLGA.

Murs de refend (shear walls)

Un mur de refend, ou shear wall en anglais, est en réalité un mur à ossature doté d’un revêtement intermédiaire structural fait de contreplaqué, d’un panneau OSB ou de planches en bois posées en diagonale. Cette configuration permet d’obtenir un élément rigide pouvant être utilisé comme système de contreventement du bâtiment pour transférer des charges latérales de vent et des charges sismiques jusqu’à la fondation. Sa capacité en tant que mur de refend dépend du type et du nombre de clous utilisés pour fixer le revêtement intermédiaire, de son ancrage à la base du mur ainsi que de l’essence de bois utilisé pour les montants. De plus, un mur de refend doit avoir au maximum un ratio géométrique hauteur/largeur de 3,5:1 (si des entremises sont utilisées aux joints des panneaux) ou de 2:1 si le mur ne comporte aucune entremise.

Murs de grande hauteur (tall walls)

Par murs de grande hauteur, on entend généralement les murs de 4 à 10 m (13 à 32 pi) de haut. Le mur de grande hauteur est en fait le prolongement de la technique du mur à ossature traditionnel adapté aux édifices commerciaux et industriels à un étage.

Pour assurer la résistance des murs de grande hauteur, on a recours à des montants de bois de construction de plus grandes sections ou à des produits en bois d’ingénierie, comme le bois lamellé-collé, ou des bois de charpente composites , comme le bois de placages stratifiés (LVL) ou de bois de copeaux laminés (LSL). Ce type de mur doté d’un revêtement intermédiaire approprié peut être utilisé comme mur de refend pour résister aux charges latérales. Ils satisfont facilement aux exigences thermiques tout en répondant aux exigences de résistance au feu et de séparation acoustique exigées dans les constructions commerciales. Le cahier Calcul des murs de grande hauteur publié par le Conseil canadien du bois donne des tableaux pour des montants en bois de construction pouvant atteindre 6,1 m (20 pi) et pour des montants en bois d’ingénierie jusqu’à 10,7 m (35 pi). Ces tableaux ont été établis pour différentes pressions de vent, de charges axiales et d’espacements allant de 305 mm (12 po) à 610 mm (24 po).

Trouver un fournisseur