You need to enable your cookies to buy on this website.

Connexion
Inscription

Poteaux-poutres

Poteaux-poutres

Avantages : Esthétique, courbes, grandes portées

Grâce à son esthétique et à son aspect massif, le système poteaux-poutres est probablement le système constructif le plus recherché lorsqu’on parle de construction en bois. On le reconnaît par ses éléments horizontaux (poutres) et verticaux (poteaux) fabriqués à partir de grandes sections de bois. Ce type de structure est généralement laissé apparent à l’intérieur des bâtiments, mettant ainsi en valeur toute l’esthétique et la chaleur du bois. Bien que les grosses sections de bois plein soient encore utilisées dans ce type de construction, il est possible de constater une forte croissance des produits lamellés-collés qui ont un meilleur rendement matière et qui sont plus versatiles en termes de géométrie.

Produits associés


Gros bois d’oeuvre



Bois lamellé-collé


 

La différence entre gros bois d’œuvre et bois lamellé-collé

Puisque la ressource forestière québécoise est principalement composée de bois résineux de faible diamètre, peu de manufacturiers fabriquent des pièces qui dépassent 6×6. Souvent, lorsqu’on construit en gros bois d’œuvre, on utilise du sapin de Douglas provenant de la Colombie-Britannique. En raison du climat plus clément à l’ouest du pays, ce conifère a une croissance plus constante et peut atteindre des diamètres impressionnants. À l’est, les hivers rigoureux freinent la croissance de nos épinettes noires, résultant ainsi en du bois de faible diamètre, mais de masse volumique plus importante, d’où l’idée du bois lamellé-collé.

Le bois lamellé-collé est fabriqué à l’aide de petites sections de bois classées selon des critères de résistance mécanique, puis collées parallèlement les unes aux autres pour créer une plus grande section de bois. Le bois lamellé-collé est également plus stable dimensionnellement et possède des propriétés mécaniques plus constantes que le gros bois d’œuvre. Sa stabilité dimensionnelle vient du fait que les lamelles qui le constituent sont séchées en séchoir, ce qui n’est pas le cas du gros bois d’œuvre qui est séché à l’air. C’est pourquoi les ingénieurs doivent prévoir un changement dimensionnel important lors de la conception d’une structure en gros bois d’œuvre.

Le bois lamellé-collé vient en plusieurs grades et plusieurs dimensions pour permettre aux concepteurs d’optimiser leur design. De plus, les fabricants de bois lamellé-collé sont équipés de machines à commande numériques qui leur permettent de tailler les connexions et détails d’assemblage nécessaires en usine pour qu’une fois sur le chantier, la structure s’assemble plus facilement.

Le bois lamellé-collé : parfait pour les arches et les éléments courbés

Les arches en bois lamellé-collé sont utilisées dans plusieurs stades au Québec. En plus de permettre d’atteindre de très grandes portées, les structures en arches engendrent un dégagement maximal au centre de l’aire de jeu, un critère important pour plusieurs sports, notamment le soccer. De plus, elles favorisent une ventilation naturelle et contribuent à réduire les coûts de chauffage.

Par exemple, au Stade Telus de l’Université Laval , les 13 arches qui composent la toiture du stade de soccer de l’équipe du Rouge et Or atteignent une portée de 68,5 m ainsi qu’un dégagement en hauteur suffisant pour y jouer au soccer. Ces arches ont dû être transportées en trois sections, puis assemblées sur le chantier.

Connexions et enveloppe

Dans les constructions en poteaux-poutres, les éléments en bois peuvent être connectés directement les uns aux autres avec des vis, boulons ou tire-fond. Parfois, l’emploi d’éléments métalliques s’avère nécessaire pour reprendre des charges plus importantes. Pour ce qui est de l’enveloppe du bâtiment, on utilise des murs de remplissage ou une large fenestration, ce qui donne un effet aéré très prisé.